Confinement Coronavirus

Ce printemps, le coronavirus réduit aux limites du jardin le périmètre permis à la photo qui pourrait témoigner de cet événement. Alors, plutôt que renoncer, voilà comment à l’aide du langage des plantes et de leur entourage, et aussi celui des chats, on peut quand-même représenter le confinement et les consignes indispensables pour faire reculer le fléau qui nous frappe.

Welcome n’est pas bienvenue. Pour l’heure, en attendant que le vent ne tourne, rester chez soi. On s’appelle.

Sculpture de deux oiseaux perchés sur une pancarte "Welcome" munie d'un anémomètre

Tel ce petit insecte à l’abri d’une fleur qui dans cette posture, peut se protéger des éléments qui le mettent en péril.

Petit insecte à l'abri d'ne fleur

En attendant, il existe d’autres façons de tisser des liens. Sur la toile. Pour une fois, ce serait salutaire.

Gouttes de rosée sur une toile d'araignée accrochée à l'arbuste

Confinement n’est pas isolement. C’est une action collective qui projette en arrière plan son impact collectif.

Bourgeon de branche isolé.

Le confinement, tel qu’adapté au jardinage raisonné, rend inutile une armada de moyens qu’on n’a pas.

Plants de hêtres sous bâche et derrière une clôture

Le confinement, s’il était poussé au droit de sa définition, conviendrait à définir l’isolement d’un prisonnier derrière ses barreaux. Jusqu’ici personne ne nous demande cela.

Pousse de printemps à l'abri d'un enclos.

Respecter des règles n’est pas difficile. Convenons-en, ce narcisse, qui porte bien son nom, devrait se reculer à plus d’un mètre de sa voisine.

Narcisse et Millepertuis

Se laver les mains, souvent, comme d’habitude dirons-nous, mais mieux.

Roses de Noël à l'aplomb d'une vasque en terre.

Et pour éternuer ou se moucher, pas comme ça. Loin des autres et dans sa manche.

Jeune palmier en pot vu en plongée.

En attendant, profiter du temps qui passe. Un luxe dont disposent les chats dont il est toujours possible de s’inspirer.

Chat fort aise

Réapprendre à jouer.

Chat en train de jouer

Faire de l’exercice physique individuel, chez soi ou près de chez soi. Si ce chat est au repos, il montre que le maintien altier du port de tête tout en restant allongé est un exercice physique éprouvant.

Chat au repos.

Ainsi, tel un sphinx, considérer le monde, en silence.

Chat couché sur sa terrasse